Etude ENFIPCO : Enquête Nationale sur la Formation des Internes en Pharmacie Clinique Oncologique

Question évaluée : La pharmacie clinique oncologique (PCO) connaît un essor important, nécessitant une formation spécifique pour les pharmaciens. Ce travail vise à dresser un état des lieux sur la formation pratique et théorique en PCO proposée aux internes en pharmacie en France en 2018 à travers une enquête nationale.

Type d’étude : Etude prospective de recueil.

Méthode : Envoi par d’un questionnaire (17 questions) par courriel à tous les internes en pharmacie français affiliés à une association locale et/ou nationale d’internes en pharmacie. Les résultats ont été recueillis sur une semaine et ont été analysés à l’aide d’un tableur Microsoft Excel®.

Résultats : Obtention de 169 réponses (taux participation 20%) dont 63% des participants sont des internes de niveau 2 (en 3ème ou 4ème année d’internat). Un tiers des répondants a suivi une formation théorique complémentaire via la réalisation d’un diplôme universitaire, d’un Master 2, d’une thèse ou encore de cours de DES. Concernant l’offre de formation théorique, 47% des internes estiment qu’elle est suffisante au niveau régional contre seulement 37% au niveau national. Presque la moitié des internes ne connaît pas l’offre de formation à l’échelon national. Pour la formation pratique, plus de la moitié des internes a réalisé au moins un stage de PCO, ayant permis d’obtenir pour 30% d’entre eux une communication affichée ou orale dans un congrès. De plus, 74 internes ont déjà assisté à des réunions de concertation pluridisciplinaire et 36 ont déjà réalisés des séances d’éducation thérapeutique.

Points forts : Représentativité des 23 CHU pharmaceutiques français à travers les internes interrogés. Représentation à la fois des internes de niveau 1 et de niveau 2. Recueil exhaustif ayant permis de mettre en évidence les points forts et faibles des formations pratique et théorique des internes en pharmacie en France, ainsi que leurs attentes et leurs connaissances sur l’existence de ces formations.

Points faibles : Faible taux de participation (20%). Etude basée sur le volontariat et limitée aux internes affiliés à un syndicat local ou national, pouvant entraîner un biais de participation et de sélection avec des internes mieux informés sur la PCO et les offres de formation.

Conclusion/Implications en pratique : Première étude française sur la formation des internes à la PCO. Les résultats montrent que l’attrait des futures générations de pharmaciens hospitaliers pour cette discipline est en adéquation avec les besoins grandissants. Des pistes d’amélioration semblent possibles tant sur l’offre de formation théorique et sa visibilité, que sur l’ouverture de nouveaux terrains de stages et l’évolution des activités sur ceux existants. La SFPO et sa commission junior semblent avoir un rôle important à jouer.

Rédigé par Jeanice AMIOT, Anas GAHBICHE, Aurélie ROCHEFOLLE, Vincent LECLERC

Amiot J, et al. Étude ENFIPCO: Enquête nationale sur la formation des internes en pharmacie clinique oncologique. Pharm Hosp Clin 2019. Publication avancée en ligne le 1er novembre. DOI: 10.1016/j.phclin.2019.07.006  

Partage