Identifier des nouveaux facteurs prédictifs de neuropathie périphérique à l’oxaliplatine

Question évaluée : L’oxaliplatine est l’un des médicaments les plus utilisés dans le traitement des cancers digestifs. La principale toxicité limitante est la survenue de  neuropathies périphérique (NP), qui nécessite de réduire voire de suspendre l’utilisation du médicament et peut conduire à une perte de chance. Les facteurs prédictifs individuels de survenue de cet effet indésirable sont mal connus et la présente étude avait pour objectif principal d’identifier de nouveaux paramètres cliniques et biologiques qui pourraient être associés à l’apparition des NP.

Type d’étude : Étude rétrospective

Méthode :   

Les données de patients ayant reçu de l’oxaliplatine sur presque 3 années ont été recueillies et deux groupes ont été formés : patients ayant présenté des NP de grade 0-1 versus patients ayant présenté des NP de grade ≥2 (selon la classification du NCI-TCAE). Étaient collectées les données démographiques, le type de cancer, la période de traitement, les valeurs de l’ionogramme, bilan lipidique, valeurs sériques des vitamines B9, B12, vitamine D, CRP et la numération de la formule sanguine (les toxicités hématologiques associés à la chimiothérapie étaient caractérisées).

Résultats :

Parmi les patients atteints de NP de grade ≥2 (n=78 versus n=108 dans l’autre groupe) l’analyse univariée retrouvait un risque significatif en faveur du sexe féminin (p=0,02), d’un âge plus avancé (p<0,001) et d’un état général moins bon (p=0,007) avec une hémoglobinémie (et hématocrite) plus faible (p<0,001 dans les deux cas). Étaient également retrouvés des taux sériques de magnésium, d’albumine et de vitamine D plus faibles (respectivement p=0,035, p=0,001 et p<0,001) mais sans déficit. Les gamma-GT étaient significativement augmentés (<0,001). En analyse multivariée, seuls l’âge, la valeur des gamma-GT, l’hémoglobinémie et le taux sérique de vitamine D étaient significativement différents entre les deux groupes.

Points forts :

  • Analyse de nombreux paramètres avec analyse multivariée

Points faible :

  • Étude rétrospective
  • L’étude ne précise pas si elle est mono ou bicentrique !
  • Biais possible de l’analyse en fonction de la saison car étude menée dans un pays avec des températures moyennes potentiellement plus élevées que dans d’autres pays
  • La discussion mériterait d’être plus approfondie. Les différences de valeurs observées ne sont pas mises en perspective avec les valeurs normales.

Conclusion :

Cette étude liste des paramètres biologiques ou cliniques qui semblent prédictifs de l’atteinte neurologique liée à l’oxaliplatine. Les données innovantes sont finalement rares, c’est le cas des gamma-GT. Les données identifiées mériteraient de faire l’objet d’un score prédictif à évaluer dans des cohortes multicentriques et prospectives.

Nadia HAMOUI et Florian SLIMANO

D’après Yildirim & Cengiz: Predictive clinical factors of chronic peripheral neuropathy induced by oxaliplatin. Support Care Cancer 2020. Disponible en ligne le 23 janvier. DOI: 10.1007/s00520-020-05319-x

Partage
[social_warfare]